Relativement facile à cultiver, l’Aloe Vera Barbadensis s’épanouit dans les sols sablonneux des régions particulièrement chaudes et le « docteur végétal » est aujourd’hui cultivé sur des milliers d’hectares à travers le monde.  La mise en évidence scientifique des propriétés et les procédés fiables de stabilisation du gel ont provoqué une demande croissante et un véritable engouement.

Chez nous sous nos climats tempérés, il n’est pas chose facile de cultiver l’aloès dans son jardin ou sur le balcon de son appartement, car l’aloès est une plante tropicale.  Il existe aujourd’hui sur le marché des produits parfaitement sains et naturels, dont la qualité et les vertus approchent celles de la pulpe fraîche.

Procédé de fabrication :

Les procédés de fabrication ont beaucoup évolué au cours des dernières années et malgré qu’il existe aujourd’hui des machines modernes, si l’on veut garantir une qualité irréprochable de la pulpe, la cueillette s’opère encore à la main.

Comme on le sait, c’est le gel mucilagineux qui contient les éléments les plus actifs de la plante, aussi, le procédé de transformation et de stabilisation du gel en garantit sa qualité.

Conservation du gel :

Le gel blanchâtre et translucide de la pulpe de l’Aloe Vera est très instable ; laissé à l’air libre il s’oxyde très vite et perd la plupart de ses propriétés thérapeutiques.  C’est pour cette raison que le véritable problème posé pour sa commercialisation a été la stabilisation du gel.

Après bon nombre de recherches et d’expériences, ce fut Bill Coats qui découvrit et fit breveté la technique de stabilisation la plus performante à ce jour. Elle consiste à laisser incuber le gel dans des cuves en y ajoutant de la vitamine C (acide ascorbique), de la vitamine E (tocophérol) et du sorbitol agissant comme anti-oxydant, produits 100% naturels.

Nature contre chauffage à ultra-haute température

Tout ce qui est chauffé perd presque toutes ses substances nutritives. Essayez donc de nourrir un petit veau avec du lait stérilisé. cela ne fonctionne pas !  Depuis des millénaires, la sève du lys du désert, Aloe Vera Barbadensis est considérée comme un produit naturel aux nombreuses vertus bénéfiques

Comment conserver le précieux gel d’Aloé Vera sans détruire ses composants ?

Et bien selon un procédé breveté, le gel d’Aloé Vera va être stabilisé à froid par une méthode tout à fait naturelle. A savoir, par adjonction de sorbate de potassium, d’acide citrique et d’acide ascorbique. Ce qui semble chimiquement compliqué n’est que pure nature :

le sorbate de potassium est une substance active naturelle que l’on trouve dans les baies et qui est ajoutée au gel à l’état naturel ; l’acide ascorbique est tout simplement de la vitamine C.

Conseils de consommation

La boisson Aloè Vera est un produit tout à fait naturel. Il peut être consommé quotidiennement – toute notre vie – car il est bénéfique à l’organisme et sans aucun effet secondaire.  Il est recommandé de consommer trois fois par jour, 30 ml de ce précieux gel – avec le label de qualité CertifieD, Fresenius, et la garantie du fabricant – de préférence avant le repas.

Ce produit naturel doit être conservé au frais après ouverture